Archives pour la catégorie article en français

WIKIPEDIA : TRẦN QUANG HẢI , biographie

Trần Quang Hải

tqh portrait quoc hoi tv

 

Trần Quang Hải
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Activité
Père
Autres informations
A travaillé pour
Distinction

Trần Quang Hải, né le 13 mai 1944 à Linh Dong Xa au Viêt Nam, est un ethnomusicologue dont le domaine de recherche est la musique vietnamienne, la musique asiatique, et le chant diphonique sibérien.

Trâǹ Quang Hải est issu d’une famille de musiciens traditionnels depuis cinq générations. Il est le fils de l’ethnomusicologue Trâǹ Văn Khê.

Il a été ethnomusicologue au CNRS (Centre national de la recherche scientifique) depuis 1968 et a pris sa retraite en mai 2009.

Travaux

Membre de nombreuses sociétés scientifiques dans le domaine de l’ethnomusicologie (Société d’ethnomusicologie aux États-Unis depuis 1969, Conseil international de musique traditionnelle – ICTM depuis 1971 et membre du bureau exécutif depuis 2005, Société française d’ethnomusicologie comme membre fondateur depuis 1985, Société internationale de guimbardes comme membre fondateur depuis 2000), etc…

Il a publié 23 disques sur la musique traditionnelle du Vietnam (Grand prix du disque de l’Académie Charles-Cros en 1983), 4 DVD sur le chant diphonique (2004, 2005, et 2006), 2 DVD sur la musique du Vietnam (2000, 2009), un film sur sa vie (2005), des articles dans le New Grove Dictionary of Music and Musicians (1re édition en 1980 et 2e édition en 2001), New Grove Dictionary of Musical Instruments (1984), et quelques centaines d’articles sur les musiques du monde et le chant diphonique.

Il a reçu le cristal du CNRS (1995), la médaille de chevalier de la Légion d’honneur (2002), et la médaille d’honneur du Travail, catégorie Grand or (2009).

https://fr.wikipedia.org/wiki/Tr%E1%BA%A7n_Quang_H%E1%BA%A3i

Dimanche 30 octobre à 15h30 : Projection en avant- première du film « Trần Văn Khê, passeur de musiques », réalisé par HÔ THUY TIÊN, CENTRE MANDAPA, 6 rue Wurtz, 75013 PARIS

Agenda / Infos / News

Dimanche 30 octobre : Projection en avant- première du film « Trần Văn Khê, passeur de musiques  »

                        Tran Van Khê et son élève Khanh Van     

        

 

Le dimanche 30 octobre, un an après la disparition du professeurTrần Văn Khê, un hommage lui est rendu de 15h30 à 17h30 

avec la projection du film

Trần Văn Khê, passeur de musiques   (durée 57′)

un film documentaire de HÔ Thuy Tiên

La projection sera suivie d’un échange avec le public, avec le musicien Tran Quang Hai et la réalisatrice

résumé : De 1997 à 2015 la réalisatrice HÔ Thuy Tiên , nièce de Trần Văn Khê met ses pas dans les siens pour offrir un film documentaire entre témoignage et confidences. Des origines de Tran Van Khê au soir de sa vie, du Vietnam à la France, de la tradition à la modernité parcourez un siècle d’histoire, découvrez  un autre personnage, témoin et acteur de l’Histoire tumultueuse de son pays. Son exil, sa déchirure, puis son retour sur sa terre natale.
Son amour infini pour son pays, pour son peuple, pour la musique, toutes les musiques.

 

Réserver votre place par téléphone auprès du Centre Mandapa : 01.45.89.99.00

 

Le DVD du film sera vendu  à cette occasion. Il inclue les versions française et vietnamienne du film et comportera de nombreux bonus : interviews de l’équipe de réalisation, la chanteuse  Huong Thanh, le jazzman Nguyen Lê, des séquences de moments musicaux joués par Tran Van Khê avec le musicien traditionnel Nguyen Vinh Bao,  Nguyen Lê et de nombreux amis.

Le produit de la vente permettra de créer une bourse Trần Văn Khê destinée à un chercheur/chercheuse ou musicien/musicienne traditionnel/le vietnamien/ne.

Possibilité de commander  le DVD à l’avance au prix de 12 € au lieu de 15 €

Contact : collectiforchidees@gmail.com

http://www.tranvankhe-lefilm.com/agenda/

 

Nouveau site TRAN VAN KHE : PASSEUR DE MUSIQUES

http://www.tranvankhe-lefilm.com/

Le nouveau site sur TRAN VAN KHE

Bande Annonce du film de Thuy Tien HO

« TRAN VAN KHE , passeur de musiques

cropped-TVKpageAccueil1140

le 24 juin 2015 disparaissait le professeur Tran Van Khê.

Musicien , chercheur, professeur d’ethnomusicologie, il a contribué à faire rayonner la musique vietnamienne
dans le monde et joué un rôle fondamental dans sa préservation et sa transmission .

Il fut un artisan infatigable pour la reconnaissance du patrimoine musical traditionnel vietnamien par l’UNESCO.
Il fut aussi un spécialiste des musiques traditionnelles de Chine, du Japon, d’Iran  et d’Inde.

Site conçu par Thuy Tien HO

Reportage : exposi-sons 23.02.2016 Reportage avec Erik Gonthier, dans les derrières du Musée de l’Homme de Paris

http://www.francemusique.fr/player/export-reecouter?content=123229

Reportage : exposi-sons 23.02.2016

Reportage avec Erik Gonthier, dans les derrières du Musée de l’Homme de Paris

 

 

 

http://www.francemusique.fr/player/resource/123229-146507#

Hommage à un homme lumière : Pr.TRÂN VAN KHÊ, 26 novembre 2015, à 19h, Maison des Cultures du Monde, Paris

Hommage à un homme lumière : Pr.TRÂN VAN KHÊ

tran-van-khe-955x1224

Le professeur Tran Van Khê

Soirée d’hommage

Rendre hommage à la mémoire du Professeur Tran Van Khê est un devoir que la Maison des cultures du monde se doit d’accomplir. Elle le fait par admiration et respect pour cet éminent musicologue qui lui a fait l’honneur de son attention et de sa collaboration. Elle le fait aussi par amitié, celle qui lie les passionnés de découverte et de connaissance des cultures du monde.   Lui rendre hommage c’est aussi rendre hommage à l’ouverture, à la générosité du musicologue toujours soucieux de « donner », de faire connaître, jamais avare de son savoir.   Ses amis, ses collègues, ses disciples présenteront films et documents sonores et témoigneront de l’œuvre du grand érudit disparu.   Chérif Khaznadar

THANH PHƯƠNG : Di sản văn hóa phi vật thể chưa được bảo tồn đúng đắn

Phát Thứ hai, ngày 10 tháng sáu năm 2013
Di sản văn hóa phi vật thể chưa được bảo tồn đúng đắn

Giáo sư Trần Quang Hải trong studio đài RFI ngày 31/05/2013.RFI

Hát ví và hát giặm Nghệ Tĩnh đã được Việt Nam đề nghị với tổ chức UNESCO công nhận là di sản văn hóa phi vật thể của nhân loại trong danh sách của năm 2014.

Trước khi từ Paris về Việt Nam để dự một hội thảo về hồ sơ hát ví và giặm Nghệ Tĩnh chuẩn bị cho hồ sơ nộp UNESCO, giáo sư Trần Quang Hải, nhà dân tộc nhạc học đã dành cho RFI Việt ngữ một cuộc phỏng vấn về nghệ thuật âm nhạc cổ truyền này, cũng như về việc bảo tồn những di sản văn hóa phi vật thể đã được UNESCO công nhận.

Giáo sư Trần Quang Hải 06/06/2013 Nghe

http://vi.rfi.fr/viet-nam/20130610-cac-di-san-van-hoa-phi-vat-the-chua-duoc-bao-ton-dung-dan

TRAN QUANG HAI sings « the Ode to Joy » at Plateau Rosa, 3,500m, Italy , july 2009

TRAN QUANG HAI sings « the Ode to Joy » at Plateau Rosa, 3,500m, Italy

Uploaded on Aug 2, 2009

Tran Quang Hai sings « the Ode to Joy » at Plateau Rosa, situated at 3,500m above the sea level , Cervinia, Italy .
Filmed by Laurent Pellé, Monday July 27, 2009.

TRAN QUANG HAI sings « the Ode to Joy » with overtones in Montreal, CANADA, 2009

TRAN QUANG HAI sings « the Ode to Joy » with overtones in Montreal, CANADA

Uploaded on May 12, 2009

During his visit to his friend LÊ HỮU MỤC at LA PROVIDENCE (house for the old people) in Montreal (Canada), TRan quang Hai sang « the Ode to Joy » for the old people to entertain them in presence of his wife Bạch Yến and his friend Lê Hữu Mục.

Filmed at La Providence, Montreal, CANADA by Bạch Yến, May 3rd 2009

Un article de Wikipédia, l’encyclopédie libre : Musique vietnamienne

Musique vietnamienne

Huê Musiques du monde Ca trù

Un article de Wikipédia, l’encyclopédie libre.

La musique vietnamienne est une synthèse originale des influences chinoise, indienne, indonésienne, occidentale et bouddhique.

Elle est pentatonique et marquée par l’improvisation et l’intonation de la langue vietnamienne, ainsi que par une certaine mélancolie dans les choix harmoniques (accords mineurs) et les thèmes chantés. Il existe par ailleurs des différences marquées entre le Nord et le Sud, et entre les zones montagneuses et les plaines côtières. S’il existe encore une musique savante, la musique folklorique est particulièrement développée dans tout le pays.

Musique traditionnelle

La musique traditionnelle est extrêmement diverse selon les régions du pays. Il s’agit d’une musique modale avec deux modes (dieu) principaux :

  • Bac, (« nord ») est de caractère joyeux.
  • Nam, (« sud ») est de caractère triste.

Lors de l’exécution d’une pièce, une longue introduction instrumentale (dao ou rao) permet à l’auditeur de se familiariser avec le mode avant de jouer les morceaux principaux, à la manière de l’alap du râga indien.

Le bouddhisme vietnamien a une musique vocale très riche née au XIXe siècle, en bénéficiant de l’influence de la musique de cour. On distingue trois traditions réservées aux rituels : celle du Nord, celle du Centre avec trois styles de prière (la psalmodie tùng, le cantique de louanges tæn et la sollicitation th‹nh ; un ensemble instrumental les accompagne, notamment lors de la cérémonie Khai Kinh ou « ouverture des textes sacrés » et celle du Sud.

Nhac cung dinh

Le nhac cung dinh est la musique de Cour (quan nhạc, nha nhai ou nhạc dai noi) de Huê joués sur deux ensembles disparates jusqu’au XXe siècle :

Dai nhạc

Le dai nhạc (« grande musique ») pratiquait la liturgie bouddhiste depuis le XIIIe siècle avec de 9 à 24 instruments.

Nhã nhạc

Le nhã nhạc (« musique élégante ») ou tieu nhạc (« petite musique »), avec de 9 à 14 instruments, basée sur huit répertoires différents fixés par Luong Dang depuis le XVe siècle. Pouvait jouer des musiques autres que celles de cour.

Ensemble traditionnel.
Ensemble traditionnel.
  • Musiques rituelles :
    • Giao nhạc, musique de l’Esplanade du ciel exécutée à l’occasion du sacrifice au Ciel et à la Terre.
    • Mieu nhạc, musique des temples, exécutée au temple de Confucius et aux temples des Souverains.
    • Ngu tu nhạc, musique des cinq sacrifices.
    • Cuu nhut nguyêt giao trung nhạc, musique pour le secours au Soleil et à la Lune en cas d’éclipse.
    • Dai trieu nhạc, musique des grandes audiences.
    • Thuong trieu nhạc, musique des simples audiences.
  • Musiques de divertissement :
    • Dai yen cuu tâu nhạc, musique des grands banquets.
      Joueur de vièle
      Joueur de vièle
    • Cung trung chi nhạc, musique de divertissement du palais.

Hát chầu văn

Le hát chầu văn ou hát văn ou chầu văn est une musique spirituelle jouée pour invoquer les esprits durant les cérémonies de possession du culte dong bong. Très rythmée, elle recherche la transe, et est chantée par l’un des musiciens qui l’accompagnent à la vièle dan nhi ou au luth dan nguyet. Avant 1986, le gouvernement vietnamien le réprimait ainsi que les autres formes d’expression religieuse. Depuis, le genre a été revitalisé par des musiciens comme Phạm Văn Tỵ.

Nhạc le

Le nhạc le est une musique cérémonielle liée à la cour de Huê. D’origine chinoise, elle a influencé le dai tai tu en devenant populaire.

Ensemble de nhạc dân tộc cải biên
Ensemble de nhạc dân tộc cải biên

Nhạc dân tộc cải biên

Le nhạc dân tộc cải biên est une forme de musique traditionnelle apparue après la création du Conservatoire de musique d’Hanoï en 1956. La musique traditionnelle est transcrite selon la notation musicale occidentale, tandis que des instruments et des éléments de l’harmonie occidentale sont ajoutés. Le nhạc tộc cải biên est souvent critiqué par les puristes pour cette approche du son vietnamien.

Ca trù

Ca trù
Ca trù
Article détaillé : Ca trù.

Le ca trù (ou hát ả đào) est une forme de musique du nord du pays, avec un répertoire composé de chants cultuels, de rivalité ou de divertissement. Il n’y a pas de mélodie fixe car elle varie en fonction de la langue à tons. Cette musique populaire qui aurait été créée par Ả Đào, une chanteuse qui aurait charmé « l’ennemi » avec sa voix tandis qu’elle frappe une planchette de bois avec une baguette, accompagnée par un luth ou un tambour et souvent dansé aussi. La plupart des chanteurs du genre restent des jeunes femmes. Dans les années 1980, le genre a été revitalisé par le relâchement de la répression gouvernementale.

Ca huê

Le ca huê est une ancienne forme de musique de chambre aristocratique liée au divertissement au centre du pays. Le dan huê ou nhạc huế en est la musique, datant du XVIIe siècle. Il est interprété par une chanteuse accompagnée d’un ensemble de trois ou cinq instruments à cordes (luths, cithare et vièles : Ngu Tuyêt : les cinq parfaits) jouant sur les modes bac et nam.

Dan tai tu

Le dan tai tu ou nhạc tài tử est l’équivalent des précédents pour le sud du pays depuis le XIXe siècle. Musique de divertissement destinée aux « amateurs », elle use des mêmes modes mais en y instillant des nuances de caractère sentimental, correspondantes à des états émotionnels. Principalement instrumentale et improvisée, elle se joue avec les cordes dàn tranh, ty ba, dan kim, dan tam, dan co et les percussions song lang.

Musique d’opéra et de théâtre

Le théâtre vietnamien est fortement influencé par l’opéra chinois. Les principaux genres sont le hát tuồng, le hát chèo et le Hát cải lương. Ces formes ne sont plus très populaires. Le genre roi nuoc a récemment regagné la faveur du public.

Hát chèo

Le hát chèo (« chant comique ») est un théâtre populaire apparu au Xe siècle dans le delta du fleuve Rouge, au nord du pays, il est considéré comme la plus ancienne forme d’opéra vietnamien existante. Les histoires sont souvent des légendes populaires. La musique est jouée à l’aide de flûtes, de cordes (dan nguyêt, dàn tranh, nhi, liu et ho) et de percussions, par les phuong, des troupes semi-professionnelles, mais le gouvernement a entrepris de sauvegarder ce patrimoine considéré alors comme de seconde zone.

Hát tuồng

Le hát tuong ou hát bôi, est un théâtre classique de cour importé de Chine au XIVe siècle. Il servait initialement à divertir la noblesse et l’armée avant d’être adapté pour des troupes itinérantes au XIXe siècle, devenant très proche de l’opéra chinois. Les histoires sont souvent historiques. Comme le cheo, le genre utilise des personnages types reconnaissables par leurs maquillages et leurs costumes. Les six musiciens jouent des cordes, des vents et le tambour de bataille.

Múa rối nước
Múa rối nước

Hát Cải lương

Comparé au tuồng et au chèo, le cải lương est un opéra rénové reste encore populaire. Il apparaît au XIIe siècle et traite de thèmes à la fois historiques et contemporains. Il a été adapté au début du XXe siècle, aux innovations modernes et à l’influence française, et peut par exemple inclure des guitares électriques. L’accompagnement est joué par un nhac tai tu notamment. C’est une forme complexe et partiellement improvisée de musique de chambre proche du dan tai tu, musique des « amateurs », du sud du pays.

Múa rối nước

Les múa rối nước (marionnettes sur eau) sont une forme d’art originale apparue au Viêt Nam au Xe siècle. Le spectacle prend place sur une mare derrière un rideau en bambou peint, avec des marionnettes actionnées par des mécanismes complexes de perches et de fils. La musique est principalement constituée de percussions.

Hẩm
Hẩm

Musique folklorique

Il existe un grand nombre de musiques régionales en vertu de la diversité géographique et ethnique du pays.

Le ngâm tho est la poésie chantée folklorique incorporée dans le théâtre et devenue une forme urbaine de musique de chambre depuis 1950. Il s’agit d’improvisation collective non mesurée et accompagnée par des instruments. Le répertoire le plus populaire est formé par le ngam kieu de Nguyen Du, une épopée de 3 000 vers dont on joue des nuits durant des extraits (lay).

Le quan họ ou quan họ bắc ninh est populaire à Hà Bắc et dans tout le pays. De nombreuses variations existent, en particulier dans les provinces du Nord. Chanté a cappella, il est improvisé et joué lors de rituels.

Les chants de travail ho sont des chants à répons employés dans bien des professions pénibles.

Hát xẩm
Hát xẩm

Les chants populaires ly sont des chants d’amour, de nostalgie ou de divertissement.

Les chants ru sont des berceuses.

Les chants nhac dam ma sont des lamentations funéraires accompagnées d’un petit orchestre (hautbois, flûte, vièles et percussion).

Les ensembles nhac ngu am (« musique des cinq sons ») se chargent de certains rituels religieux cao-dai. L’ensemble civil van composé de 4 vièles et une percussion peut aussi jouer en dehors de ces occasions. L’ensemble militaire vo, composé d’un hautbois et de percussions joue dans les processions et pour les funérailles.

Le xẩm ou hát xẩm (xẩm chantant), populaire au nord du pays, remontant au XIVe siècle, est en danger de disparition ; il est joué habituellement par des mendiant itinérant aveugles.

Instruments de musique

Vents :

  • Đing nǎm
  • Kèn bầu
  • Kèn đám ma
  • M’buot
  • Ốc
  • Púa
  • Sâo

Cordes :

Percussions :

Dan tranh
Dan tranh
  • Cái phách
  • Đàn đá
  • Dan moï
  • Dan klongput
  • Klông pút
  • Muong
  • Phách
  • Sinh tiền
  • Song lang
  • T’rưng

Musique actuelle

Principalement basée dans les communautés vietnamiennes des pays d’Amérique du Nord, d’Europe ou d’Australie, la musique vietnamienne a rarement connu un succès de retentissement mondial. Néanmoins, les collaborations entre artistes vietnamiens et européens ne sont pas inexistantes, tels les duos entre Marc Lavoine et Phạm Quỳnh Anh ou la chanson-légende Chú Mèo Ngủ Quên de Trịnh Thanh Duyên et Awaken.

La musique pop a longtemps été dominée par les compositeurs Diệp Minh Tuyền, Thanh Tùng et surtout Pham Duy, Trịnh Công Sơn et Văn Cao. Le rock vietnamien est aussi en pleine évolution.

Les principaux compositeurs actuels sont :

  • Dương Thụ
  • Đức Huy
  • Đỗ Bảo
  • Hoàng Công Luận
  • Hoàng Việt Khanh
  • Lam Phuong
  • Phú Quang
  • Trần Tiến
  • Trish Thuy Trang
Hồ Ngọc Hà
Hồ Ngọc Hà

Les groupes et chanteurs actuels sont :

Luth Le luth (de l’arabe العود al-`ūd) est un instrument à cordes pincées. Le terme désigne aussi de manière générale tout instrument ayant les cordes parallèles à un manche. Hồ Ngọc Hà Hồ Ngọc Hà, née le 25 novembre 1984 à Đồng Hới, est une chanteuse, modèle et actrice vietnamienne. http://www.wikiwand.com/fr/Musique_vietnamienne