TRAN VAN KHE : MODES MUSICAUX dans L’Encyclopédie Universalis, Paris, France

MODES MUSICAUX

Qu’est-ce qu’un mode ? Il est difficile, sinon impossible, de trouver pour ce terme une définition simple, précise, correcte et qui convienne à tout le monde. Jacques Chailley, dans son étude intitulée L’Imbroglio des modes, a bien souligné que « la notion de mode n’est pas une notion, valable pour tous les temps et tous les pays. Elle s’est transformée au cours des siècles de telle manière qu’on ne peut la définir qu’en fonction de l’époque et du lieu où on l’examine. » L’auteur a passé en revue toutes les conceptions de modes depuis l’Antiquité grecque jusqu’à nos jours, en passant par le Moyen Âge et la Renaissance et en évoquant le rāga hindou et le maqām arabe, qu’il a classés dans la catégorie des « modes formulaires ». On se réfère ici à cet ouvrage pour tout ce qui concerne le concept des modes en Occident.

En Asie et en Afrique, les musicologues ont souvent utilisé le terme de « mode » pour désigner les tiao chinois, les chō japonais, les jo coréens, les d̄i&êdodot ;u vietnamiens, les rāga hindous, les dastgâh ou avâz persans, les maqāmāt arabes, les bhur maures. On essaiera de souligner les analogies et les caractères différentiels que peuvent présenter ces concepts, afin de retenir un certain nombre de critères susceptibles d’aider à définir la notion de mode, telle qu’elle est sentie par les musiciens d’Asie et d’Afrique.

1.  Le mode en Occident

Suivant un ordre chronologique, Chailley distingue :

– Le mode formulaire (rāga hindou, maqām arabe, musique religieuse byzantine, plain-chant primitif, les « harmonies grecques »). C’est un ensemble complexe qui comporte une échelle caractéristique, mais souvent aussi – et surtout – un ensemble de conventions permettant de l’identifier facilement.

– Le mode système, dont les structures sont fondées sur une série de « points d’appui », de « bornes » relativement fixes délimitant des groupes de notes « mobiles » (nuances et genres de la musique grecque). « L’octave est considérée comme un système multiple formé de la réunion (harmonie) de […]

… pour nos abonnés, l’article se prolonge sur  7 pages…

Affinités

Pour citer cet article

TRAN VAN KHÊ, « MODES MUSICAUX  », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 2 septembre 2015. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/modes-musicaux/

Classification thématique de cet article :

MODES MUSICAUX

Qu’est-ce qu’un mode ? Il est difficile, sinon impossible, de trouver pour ce terme une définition simple, précise, correcte et qui convienne à tout le monde. Jacques Chailley, dans son étude intitulée L’Imbroglio des modes, a bien souligné que « la notion de mode n’est pas une notion, valable pour tous les temps et tous les pays. Elle s’est transformée au cours des siècles de telle manière qu’on ne peut la définir qu’en fonction de l’époque et du lieu où on l’examine. » L’auteur a passé en revue toutes les conceptions de modes depuis l’Antiquité grecque jusqu’à nos jours, en passant par le Moyen Âge et la Renaissance et en évoquant le rāga hindou et le maqām arabe, qu’il a classés dans la catégorie des « modes formulaires ». On se réfère ici à cet ouvrage pour tout ce qui concerne le concept des modes en Occident.

En Asie et en Afrique, les musicologues ont souvent utilisé le terme de « mode » pour désigner les tiao chinois, les chō japonais, les jo coréens, les d̄i&êdodot ;u vietnamiens, les rāga hindous, les dastgâh ou avâz persans, les maqāmāt arabes, les bhur maures. On essaiera de souligner les analogies et les caractères différentiels que peuvent présenter ces concepts, afin de retenir un certain nombre de critères susceptibles d’aider à définir la notion de mode, telle qu’elle est sentie par les musiciens d’Asie et d’Afrique.

1.  Le mode en Occident

Suivant un ordre chronologique, Chailley distingue :

– Le mode formulaire (rāga hindou, maqām arabe, musique religieuse byzantine, plain-chant primitif, les « harmonies grecques »). C’est un ensemble complexe qui comporte une échelle caractéristique, mais souvent aussi – et surtout – un ensemble de conventions permettant de l’identifier facilement.

– Le mode système, dont les structures sont fondées sur une série de « points d’appui », de « bornes » relativement fixes délimitant des groupes de notes « mobiles » (nuances et genres de la musique grecque). « L’octave est considérée comme un système multiple formé de la réunion (harmonie) de […]

… pour nos abonnés, l’article se prolonge sur  7 pages…

Affinités

Pour citer cet article

TRAN VAN KHÊ, « MODES MUSICAUX  », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 2 septembre 2015. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/modes-musicaux/

Classification thématique de cet article :

http://www.universalis.fr/encyclopedie/modes-musicaux/#

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s